Dimanche 17 janvier 2021

2ème dimanche du temps ordinaire, année B

« Que cherchez-vous ? »

Nous sommes à nouveau dans le « Temps ordinaire ! ». Cette expression est trompeuse car elle semble laisser entendre qu’il existe dans l’année liturgique des Temps essentiels comme ceux de Pâques ou de Noël qu’il convient de célébrer avec éclat et un Temps de moindre importance.
En fait, tous les Dimanches, qu’ils soient du « Temps ordinaire » ou d’un « Temps particulier », sont aussi importants les uns que les autres : chaque Dimanche est, d’abord et avant tout, le Jour du Seigneur, le Jour où l’on célèbre le Christ relevé d’entre les morts par Son Père.
Alors que les Temps particuliers (Avent, Noël, Carême, Pâques) célèbrent un des aspects particuliers du Mystère de Jésus, le Temps ordinaire propose aux fidèles de prendre la route du Royaume vers Dieu le Père, à la suite du Christ Seigneur, sous la conduite de l’Esprit de Vie.

Ainsi, en ce deuxième Dimanche du Temps ordinaire, la question que Jésus pose à ses premiers disciples s’adresse à nous aujourd’hui : « Que cherchez-vous ? » Autrement dit : quel sens voulez-vous donner à votre vie ?
Le récit de la vocation de Samuel de la première lecture nous éclaire sur la manière dont Dieu intervient dans notre vie. Sans la médiation du prêtre Eli, Samuel n’aurait pas su discerner l’appel divin et encore moins y répondre : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ».
Nous retrouvons cette médiation humaine entre l’appel du Christ et la réponse de ses premiers disciples dans notre Evangile. « Lui, il faut qu’Il grandisse et moi, que je diminue » proclamait Jean le Baptiste. (Jn 3,30) Il oriente ainsi humblement vers Jésus deux de ses disciples, André et sans doute Jean identifié au « disciple que Jésus aimait », en leur disant : « Voici l’Agneau de Dieu ».
« Que cherchez-vous » demande Jésus à ces deux disciples de Jean le Baptiste qui lui répondent : « Où demeures-Tu ? » Plus que Son adresse, c’est le désir d’une rencontre plus intime avec Jésus qui leur dit simplement : « Venez et vous verrez…. et Ils restèrent auprès de Lui ce jour-là ».
Moment inoubliable dont l’Evangéliste a noté l’heure. Qu’ont-ils vu ? Sans doute pas grand-chose sur le plan matériel puisque Jésus « n’avait pas
d’endroit où reposer sa tête ». (Mt 8,20)
En fait, la demeure que Jésus veut habiter c’est le cœur des hommes grâce à l’Esprit Saint c’est-à-dire l’Amour qui unit en Dieu le Père et le Fils.
C’est pourquoi Il les adjure : « Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurez dans Mon amour ; comme Moi, j’ai gardé les commandements de Mon Père et, Je demeure dans Son Amour… Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». (Jn 15,10-12)

Cette rencontre décisive avec Jésus va en susciter d’autres. André, l’un des deux disciples qui avait entendu la parole de Jean-Baptiste va trouver son frère Simon et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie ! » En changeant le nom de Simon, Jésus l’appelle à changer de vie pour sa mission future : « Tu es Pierre et sur cette pierre, Je bâtirai mon Eglise ». (Mt 16,18)

La Bible nous présente une succession d’appels de Dieu, depuis Abraham jusqu’à Marie, en passant par Samuel, les prophètes et les Apôtres que Jésus choisit. Nous avons aussi été appelés le jour de notre baptême et nous avons reçu un nom par lequel notre mission est de témoigner de la Présence de Dieu, de Son Amour là où nous vivons !
Alors, qu’allons-nous faire pour demeurer dans Son Amour ?

+Patrice Pellen

Je m'abonne à la Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter de la Paroisse Sainte-Thérèse.

Merci. Votre adresse e-mail est maintenant abonnée!