Art et histoire

Eglise et Crypte Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face

L'église Sainte-Thérése de l'Enfant-Jésus à Boulogne-Billancourt est une église récente (deuxième moitié du XXe siècle), qui fait honneur à l'art moderne.

C’est une église plus grande et plus belle que la première chapelle du lieu, construite en 1911 sur les plans de l’architecte Paul Legrie

A l’époque le quartier est un quartier populaire et en très forte expansion démographique, autour des blanchisseries industrielles et des usines automobiles et aéronautiques, en particulier le long de la rue de Sillyl.

L’Eglise a été construite pour l’essentiel entre 1937 et 1940, par l’architecte Charles Bourdery (plaque devant l’église), à l’issue d’un concours lancé en 1925 par le Cardinal Dubois et l’abbé de la Paroisse, le père Lieubray, Père de l’Oratoire. La construction a démarré  en 1926, et faute de moyens, a duré plus de 20 ans. Tous avaient vu trop grand, trop cher. Seule la crypte fut achevée avant l’arrêt du projet en 1929. Dix ans plus tard, dans le cadre des « Chantiers du Cardinal », association catholique créée en 1931 pour promouvoir la construction et l’entretien des églises de Paris et de la région parisienne, le cardinal Verdier et l’abbé Maurice Brasdu réussissent à réunir des fonds pour reprendre les travaux.

Son décor sculpté polychrome intérieur (chemin de croix récemment restauré, chapelles, chapiteaux de la crypte) est essentiellement dû à Jean Lambert Rucki, membre fondateur de l'Union des artistes modernes. Cet artiste franco-polonais a aussi quelques œuvres dans le rayon art sacré du musée Landowski ainsi qu’au musée des années 30. Il est également l’auteur du grand Christ en croix au dans le chœur, en bois sculpté, qui est classé.

3 sources d’inspiration pour cet artiste : l’art Byzantin, l’art médiéval Roman, l’art Nègre.

On relève enfin des vitraux verre/béton remarquables œuvres d’André Pierre, élève de Labouret.

Projet

  • Le projet initial était celui d'une basilique, mais à cause de la crise ils ont manqué d'argent et freiné. C'est grâce à cela quenous avons des sous sols aussi gigantesques.
  • Nous voyons aujourd’hui une Tour de 35m de haut, une nef centrale, un chœur à 3 pans et des bas-côtés (chapelle mariale, et chapelle Saint Joseph). Avec des matériaux modernes : brique et béton qui assurent la modernité et l’originalité de l’édifice. Le décor extérieur est réduit à l’essentiel : une statue en pierre de Sainte-Thérèse présente le Christ en Croix.

Pour aller plus loin

Haut de page